LES RAPPORTS

BILAN ANNUEL DES ACTIVITES TENUES AU COURS DE L’ANNEE 2016-2017

Suivant notre plan d’action de l’année 2016-2017, le Bureau National de l’organisation Médicale le Coran Guérit (l’OMCG GUINEE) a pu réaliser les activités suivantes :

  • Renouvellement de l’agrément de l’OMCG Guinée
  • Organisation d’une campagne de sencibilisation, de formation et de traitement des maladies mystiques dans les villes suivantes : Lelouma-Dalaba-Poredaka,-Faranah.- Fria- Mali-Koubiya-Ley miro-Doghol Touma-Kambanya
  • Signature des contrats de temps d’antenne avec les médias publics et privés
  • Collaboration avec les Médecins et les tradi praticiens

Après la vaste campagne nationale organisée dans les mois de décembre 2015 et Janvier 2016 par l’OMCG GUINEE qui a vu la participation du cheik BEN HALIMA ABDERRAOUF fondateur du groupe International CORAN GUERIT et aussi la participation de quelques membres du groupe CORAN GUERIT INTERNATIONAL venus de la cote d’ivoire, du Benin du Niger, du Ghana, il y a eu une évolution remarquable de la roqya (Médecine prophétique) en Guinée :

C’est dans cette perspective que l’OMCG GUINEE a lancé ses activités au compte de l’année 2016 et 2017.

La 1er activité a été le renouvèlement de l’agrément pour être en conformité avec la loi et pour faciliter nos activités. Après quelques démarches avec quelques difficultés liées au délivrement des agréments de la part des autorités. Des certificats d’autorisations renouvelables chaque trois (3) mois ont été délivrés. Et au mois d’octobre 2016, Un agrément temporaire dont la validité est d’une année renouvelable a été obtenu.

La 2e activité a été le lancement d’une vaste campagne de roqya dans les villes intérieures du Pays.

En effet, cette Campagne dans les villes de : Lelouma, Dalaba, Poredaka, Faranah, Fria, Koubia, Mali s’est déroulée en trois (3) phases :

La 1er phase en 2016 dans les villes de : Lelouma, Dalaba, cette phase a été lancée au mois de juin, nous avons ouvert un centre dans chaque ville pour soigner les patients qui ont été nombreux et nous avons formé plusieurs personnes à notre méthode de traitement. Les difficultés rencontrées ont été entre autres :

  • les routes difficiles à pratiquer
  • le coût élevé de la communication dans les médias (radio).

La 2e phase début 2017 dans les villes de : Poredaka, Faranah, Fria, en ce début d’année une équipe a été envoyé dans ces trois villes à tour de rôle pour soigner les malades, enseigner toute personne intéressée à la roqya, notre méthode de traitement. Les difficultés rencontrées dans ces villes sont identiques à celles précitées sauf une particularité dans les villes de Faranah et Fria ou l’accès est facile.

La 3e phase : fin 2017 dans les villes de : Mali, Koubia, pour cette année, nous avons clôturé nos programmes de campagne par ces deux (2) villes. Et nous pouvons dire malgré quelques difficultés rencontrées dans chaque ville les objectifs ont été atteint à savoir :

  • Installer des centres de traitement dans chaque ville ;
  • Soigner les malades par la roqya (médecine prophétique) ;
  • Former un maximum de personnes à notre méthode de traitement.

La 3e activité a été la signature des temps d’antennes avec les medias privés et publics ; en ce qui concerne ce programme, des contrats de temps d’antennes ont été signés avec trois(3) radios privées de la place et quelques émissions à la télévision nationale pour donner un maximum d’information à la population sur notre méthode de traitement. Afin qu’elle puisse connaitre les symptômes et se soigner eux même.

La 4e activité a été de renforcer la collaboration entre l’OMCG GUINEE   et la médecine moderne d’une part et les tradipraticiens d’autre part.

En ce qui concerne la collaboration avec la médecine moderne nous avons signé un partenariat avec la Fondation Pour La Santé Et l’Education Pour Tous (FOPSET) ou d’énormes progrès ont été observés dans la mesure où nos deux(2) centres de Conakry reçoivent chaque semaine une équipe de médecins membre de cette organisation pour le suivi de nos patients. Toutes ces dispositions visent non seulement à satisfaire nos patients dans les deux domaines (médecine moderne et roqya) et aussi prévenir et prendre toutes les dispositions pour les cas de maladies ne relevant pas de notre domaine.

Pour notre collaboration avec les tradipraticiens, des rencontres ont été organisées par la Division Nationale des tradui praticiens du Ministère de la santé auxquelles nous avons participées. Des recommandations ont été faites pour mieux organiser les tradipraticiens. Nous espérons que ces recommandations pourront être misent en pratique dans ce domaine.